Communauté

Grâce au mentorat, des doctorantes et doctorants bien épaulés !

La thèse : un éprouvant marathon, durant lequel l’aide de personnes expérimentées peut s’avérer décisive ! A la prochaine rentrée de septembre, les doctorantes et doctorants de Strasbourg et Mulhouse pourront recevoir l’appui d’une mentore ou d’un mentor, grâce à la mise en place d’un programme dédié. Une initiative portée par les missions en charge des questions d'égalité et de parité des deux universités, main dans la main avec l’association Femmes & Sciences.

Enrichissement mutuel, partage d’expérience et de connaissances, soutien, encouragements, écoute, conseils… Tels sont les objectifs du programme de mentorat, proposé à partir de septembre 2022 aux doctorantes et doctorants des universités de Strasbourg et de Haute-Alsace. Celui-ci, qui propose un accompagnement régulier sur une année, s’adresse prioritairement aux doctorantes et doctorants de deuxième année. 

« L’esprit du mentorat est de participer à la réflexion et à la construction du projet de carrière d’un.e doctorant.e, à travers des échanges éclairants avec une personne déjà passée par», expliquent Isabelle Kraus et Abdenacer Makhlouf, respectivement vice-présidente Egalité-Parité-Diversité de l’Université de Strasbourg et vice-président délégué Egalité-Diversité à l’Université de Haute-Alsace. Les deux établissements font appel à l’association Femmes & Sciences (lire encadré) pour mettre en place ce programme en Alsace, dans le cadre de leurs Plans d’action pour l’égalité entre les femmes et les hommes (PAE), élaborés sur sollicitation du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (Mesri).

Binômes

« Le programme s’adresse aux deux sexes, côtés mentor.e.s comme mentoré.e.s. Mais dans les faits, on sait que ce sont à 80 % des doctorantes qui demandent à en bénéficier », précise Véronique Pierron-Bohnes, directrice de recherche émérite à l’Institut de physique et chimie des matériaux de Strasbourg (IPCMS, Unistra/CNRS) et représentante Grand Est de l’association Femmes & Sciences. Le programme existe en effet déjà depuis plusieurs années dans les universités de Montpellier, Toulouse, Paris-Saclay et Nice. Femmes & Sciences a été mandaté par le Mesri pour le mettre en place dans les universités qui n'en proposent pas encore. Le programme de mentorat alsacien bénéficiera des échanges constants avec le groupe de travail national réunissant les coordinatrices des programmes de mentorat déjà mis en place par Femmes & Sciences dans les différentes universités françaises.

« Des règles ont été établies pour qu’une relation de confiance s’installe dans chaque binôme, décrit Joëlle Hubé, responsable du Collège doctoral de l’Université de Strasbourg. Les mentores et mentors sont des universitaires, des chercheuses et chercheurs ou des ingénieures et ingénieurs dans des institutions publiques ou privées, ou encore des représentants d’entreprises ayant au minimum le titre de docteur ès sciences. » Il s’agit, des deux côtés, d’un engagement réciproque bénévole, volontaire et désintéressé. Avant de s’engager dans le programme, mentor.e.s et mentoré.e.s auront assisté à des réunions de cadrage et de présentation.

Confiance, bienveillance et neutralité

Le mentorat se doit d’être une expérience bénéfique, qui apporte un maximum d'aide et de construction positive, sans limiter la liberté d'expression, d'échange ou de positionnement des deux parties. L’action de mentorat se déroule dans le strict respect de la confidentialité des informations fournies et reçues, dans un climat de confiance, de bienveillance et de neutralité. « Pour des raisons évidentes de non-conflit d’intérêt, mentor.e.s et mentoré.e.s ne peuvent faire partie du même institut de recherche ou être liés à travers le comité de suivi de thèse », conclut Joëlle Hubé.

Femmes & Sciences, 22 ans d’engagement(s)

Fondée en 2000, l’association Femmes & Sciences poursuit plusieurs objectifs :

- Promouvoir l’image des sciences chez les femmes et l’image des femmes dans les sciences ;

 - Renforcer la position des femmes exerçant des carrières scientifiques et techniques dans les secteurs publics et privés ;

- Inciter les jeunes, et en particulier les jeunes filles, à s’engager dans les métiers scientifiques et techniques.

A Strasbourg, le programme de mentorat vient s’ajouter aux nombreuses actions mises en place en milieu scolaire et universitaire par l’association depuis 2005. Parmi les actions communes emblématiques : les rencontres organisées entre classes de collèges et lycées avec des femmes scientifiques, techniciennes et chercheuses. Mais aussi des conférences, des expositions, des formations…

En 2020, ce travail a d’ailleurs été récompensé par un prix commun, décerné par la Région au Jardin des sciences et à l’association Femmes & Sciences, pour leurs actions favorisant « l’égalité femmes-hommes et la lutte contre les stéréotypes ».

Beyond, un blog pour renouer a... Changer d'article  Melting pot hip-hop à Fribourg...