Focus

Écoute, conseil et confidentialité : les relais Rescue sont là pour les étudiants

Stress, isolement, anxiété, problèmes familiaux ou financiers, réorientation… Quelle que soit la difficulté, les étudiants relais sont là pour écouter, conseiller et orienter les étudiants. Emma et Louise, de l’Institut national des sciences appliquées (Insa)* Strasbourg, nous expliquent en quoi et comment elles peuvent aider.

Qui sont les étudiants relais et quel est votre rôle ?

Le réseau des étudiants relais Rescue (Réseau étudiant santé campus universitaire) a été mis en place en 2014 par le Service de santé universitaire (SSU) et le Camus (Centre d’accueil médico-psychologique universitaire de Strasbourg). Le but est de soutenir, informer et orienter les étudiants qui connaissent des difficultés sociales, financières, familiales, pédagogiques, psychologiques, médicales…

Ils peuvent nous contacter par courriel, nous leur répondons dans la journée. Nous les écoutons, nous les conseillons et les orientons vers les services, personnes ou associations les plus adaptés à leur situation ou problème : assistante sociale, psychologue, association d’aide aux victimes, Espace avenir, réseau des étudiants Erasmus, etc. Souvent, lorsqu’on est en souffrance, on a du mal à cerner le problème, on ne sait pas vers qui se tourner. Nous sommes là pour écouter, en toute confidentialité. Nous avons un contrat de travail (20 h par mois, d’octobre à mai), nous sommes soumis au secret professionnel.

Nous sommes un réseau de 19 étudiants relais cette année, répartis sur les différents campus, dans les différentes composantes et quatre établissements associés (Engees, Ensas, Hear, Insa Strasbourg). Les étudiants sont libres de contacter n’importe lequel d’entre nous.

Vous êtes vous-mêmes étudiantes, est-ce un avantage ?

Oui, nous sommes étudiantes comme eux, nous sommes à même de comprendre leurs difficultés et de les orienter, nous connaissons tous les services de l’université. Cela les rassure de passer par nous. Certains pensent à tort que leurs problèmes ne sont pas légitimes, alors qu’ils le sont dès lors qu’ils ressentent le besoin de nous contacter.

De plus, nous avons été formés par le SSU, le Camus et la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM), nous avons une liste de contacts et savons comment aider en fonction des difficultés. Nous nous réunissons tous les 15 jours pour échanger, nous conseiller et nous entraider. Nous sommes épaulés et suivis par une psychologue du Camus.

Quels sont les cas les plus fréquents pour lesquels on vous sollicite ?

C’est très varié. Certains ont des questions précises, d’autres ne savent pas vraiment d’où vient le problème, mais le fait d’en parler les aide à y voir plus clair. Les difficultés les plus fréquentes sont l’isolement, notamment pour les étudiants étrangers, et le décrochage scolaire, la réorientation. Ce sont principalement des étudiants des autres écoles et facultés qui nous contactent, peu de l’Insa.

Sentez-vous l’impact de la crise sanitaire ? Les sollicitations ont-elles augmenté ou changé ?

Difficile à dire car nous ne sommes en poste que depuis quelques mois, mais selon la psychologue du Campus qui nous suit, l’augmentation est significative, avec plus de cas d’isolement et de décrochage scolaire.

Que les étudiants n’hésitent pas à nous contacter, ils ne sont pas seuls. Nous pouvons les aider à trouver des solutions.

Propos recueillis par Stéphanie Robert

* Article paru initialement le 19 mai 2021 sur le site de l’Insa Strasbourg (établissement associé à l’Unistra, bénéficie du même dispositif dans le cadre du contrat de site Alsace)

 

Une vidéo pour toucher les étudiants au plus près

Qu’est-ce que le dispositif Rescue ? Quel est le rôle des étudiants relais ? Comment les contacter ? Daniel, Louise et Arthur, eux-mêmes étudiants relais Rescue, répondent à ces questions dans une courte vidéo destinée à faire connaître le dispositif, sous-titrée en anglais.

Les étudiants s’informent beaucoup via les réseaux sociaux et privilégient la vidéo. Il était donc logique de passer par ce biais pour les informer de l’existence des étudiants relais Rescue, embauchés spécialement pour les aider.

Déclinée en deux formats - paysage et portrait (IGTV) - cette vidéo a été tournée et montée par les étudiants relais eux-mêmes, avec l’aide du SSU et le Service de la communication. N’hésitez pas à la relayer sur vos supports, pour faire connaître le dispositif au plus grand nombre.

L'université labellisée Pôle u... Changer d'article  « Le budget est un instrument,...