Communauté

Trophées Seve : un partenariat gagnant-gagnant pour l’écologie

Neuf étudiants, dont quatre de l’Université de Strasbourg, se sont vus remettre, aux côtés de leurs tuteurs de stage, un trophée Seve (Solution d'économie verte en entreprise), lors d’une cérémonie organisée vendredi 22 octobre. Issus d’un appel à projet mis en place en 2016, ces prix visent à favoriser des projets d’ingénierie verte locaux, tout en offrant un coup de pouce à l’insertion professionnelle d’étudiants de master.

Valoriser les compétences des étudiants et favoriser leur insertion professionnelle, tout en propulsant des projets innovants au sein des entreprises du territoire. C’est l’objectif du dispositif Seve (Solution d'économie verte en entreprise), porté par l'Eurométropole de Strasbourg (EMS) et plusieurs partenaires, dont l'Université de Strasbourg*.

Depuis 2016, Seve permet à des entreprises à l'initiative de projets « verts » et à des étudiants en formation de se rencontrer, et d'aboutir ensemble à des réalisations concrètes et durables. Les entreprises dont les projets sont sélectionnés reçoivent une aide financière pour accueillir un jeune en stage et faire avancer leur « solution d’économie verte ». Et ça marche : en six ans, « 80 % des étudiants intégrés dans le dispositif ont été embauchés dans leur entreprise d’accueil ou ailleurs », a souligné Michel Deneken, président de l’Unistra, lors de la cérémonie de remise des prix organisé au Palais de la musique et des congrès, vendredi 22 octobre, en présence de Pia Imbs, présidente de l’EMS. 47 projets ont déjà été menés à bien depuis 2016.

Parmi les projets soutenus : l’optimisation d’un prototype de biodigesteur urbain de déchets organiques chez Arkeale ou encore la mise au point d'un pilote industriel de bioréacteur de méthanisation de nouvelle génération chez Biorenagz (lire l’encadré pour découvrir les projets).

Les entreprises impliquées dans ces projets d’ingénierie verte sont toutes implantées sur le territoire de l’Eurométropole, de la micro à la grande entreprise.

* Sont aussi partenaires l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), l’Ecole nationale du génie de l’eau et de l’environnement de Strasbourg (Engees), l’Institut national des sciences appliquées (Insa) Strasbourg et l’Ecam (Arts & Métiers)

Les projets développés par les lauréats Seve Unistra…

  • Timothée Martin (master 2 Science et génie des matériaux, Insa Strasbourg) a travaillé chez Steelcase (195 salariés) à l’éco-conception et la certification NF Environnement d'un siège de bureau.
  • Hélène Mastin (master 2 Chimie verte, Faculté de chimie) a travaillé chez Arkeale (un salarié) à l’optimisation du fonctionnement d’un prototype de biodigesteur urbain pour les déchets organiques.
  • Anaïs Picot (master 2 Analyse économique - Data science, Faculté des sciences économiques et de gestion) a travaillé à l’Office public de l’habitat (OPH) de l’EMS (453 salariés) à la conception d'un outil de gestion numérisée des achats éco-responsables.
  • Lola Zingraff (master 2 Chimie verte, Faculté de chimie) a travaillé chez Biorengaz (deux salariés) à la mise au point d'un pilote industriel de bioréacteur de méthanisation de nouvelle génération.

… et les autres !

  • Lionnel Noah Ndougou (master 2 Gestion, traitement et valorisation des déchets, Engees) a travaillé chez Schroll (149 salariés) à une étude d'opportunité de création d'une plateforme de compostage de biodéchets.
  • Guillaume Geoffroy (master 2 Développement informatique, Epitech) a travaillé chez France Biogaz Valorisation (8 salariés) à la création d'une interface numérique d'aide au pilotage d'unités de méthanisation (agricole et industrielle).
  • Gauthier Hauberoches-Moragues (master Génie civil, Insa Strasbourg), a travaillé chez Scoophome (un salarié) à la conception d'un habitat bio-climatique semi enterré.
  • Lorry Engel (master Génie électrique, Insa Strasbourg) a travaillé chez Tech4Gaïa (3 salariés) à l’optimisation d'un système de ruche connectée (Noehmi).
  • Vincent Sionneau (master 2 Eau, environnement océanographie, Engees/Vietnam) a travaillé chez Watershed Monitoring (un salarié) à une étude de faisabilité d'un modèle prédictif de pollution bactérienne par imagerie spatiale.

« La beauté cachée de la scien... Changer d'article  Cérémonie de remise de diplôme...