Focus

Place au présentiel à la rentrée

C’est dans un contexte toujours marqué par une forte incertitude que les composantes et les services préparent la rentrée de septembre. « Raisonnable et responsable : le scénario qui a notre préférence, c’est celui privilégiant l’accueil en présentiel. C’est important pour tous et encore plus pour les nouveaux arrivants », souligne Alexandra Knaebel, vice-présidente Formation et parcours de réussite. Une attention particulière est aussi portée à la sensibilisation aux gestes barrières et à la vaccination des étudiants.

Plan Ours : pour la deuxième année consécutive, c’est ainsi que se nomme le « plan de bataille » pour l’organisation de l’université pour la rentrée à Strasbourg (ce que signifie l’acronyme).

« La gouvernance, les composantes et les services, en lien avec le Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), avons travaillé à plusieurs scenarii à suivre en fonction de l’évolution de la situation sanitaire », explique Alexandra Knaebel, vice-présidente Formation et parcours de réussite. Sur le même modèle que l’année dernière, le déroulement privilégié est celui du présentiel : pré-rentrée le 1er septembre, début des enseignements le 6, tenue des villages (des services, solidaire et des associations étudiantes) sur les campus Esplanade et d’Illkirch. Les inscriptions, quant à elles, se déroulent très majoritairement par voie électronique. L’accent est également mis sur la communication numérique (série Galères viking, vidéos de présentation de l’université).

Une ligne conforme à celle prônée par le ministère, « mais c’est surtout le scénario qui nous semble le plus réaliste, à la fois raisonnable et responsable, compte tenu des informations dont nous disposons à date ».

Des solutions de « repli » sont bien entendu envisagées, dans le cas d’un regain de vigueur de l’épidémie, y compris pendant l’été. « Les composantes et les enseignants ont montré leur capacité à s’adapter, en basculant vers le distanciel ou l’hybridation. Si l’enseignement hybride est techniquement possible, la plupart des collègues considèrent cette modalité d’enseignement compliquée et peu satisfaisante. Une rentrée en distanciel serait bien sûr le pire scénario. Il est important que les primo-arrivants – pas uniquement les néo-bacheliers, mais aussi les étudiants intégrant les masters, et même les L2, L3, licences pro, etc. – puissent créer une relation pédagogique avec leurs enseignants, découvrir leur nouvel environnement et s’acculturer à la vie universitaire ».

Casse-tête logistique et vaccination

Dans le scénario n° 1, une large place est accordée à l’aide et à l’orientation des étudiants par leurs pairs : pour mieux se repérer et se préparer, des étudiants boussoles seront présents sur les campus. Une partie des brigades sanitaires, dont les activités vont se poursuivre, vont muter en médiateurs LAC (lutte anti-Covid). Ces derniers sont recrutés par le Service de la vie universitaire (SVU) et formés par le Service de santé universitaire (SSU). Plus nombreux, ils seront notamment chargés de sensibiliser les étudiants à l’usage des autotests et à l’intérêt de la vaccination : pour l‘heure, car cela fait aussi partie de la stratégie du retour sur les bancs de l’université, 32 000 places sont prioritairement réservées pour la vaccination des étudiants à Strasbourg. Du 6 au 17 septembre, pendant la tenue du guichet multiservices allégé, des étudiants helpers (ou aidants) se tiendront prêts à répondre à toutes les questions sur l’université. Le dispositif de tutorat Répare, qui a bénéficié d’un soutien financier du ministère, va être prolongé. « L’embauche de ces étudiants participe aussi de l’effort de l’université de lutte contre la précarité étudiante. De nombreux services ont voulu mettre des choses en place. » Les dispositifs d’accompagnement spécifiques à la rentrée, comme l’opération Booste ta rentrée, portée par le Pôle d’appui à la réussite étudiante de l’Institut de développement et d’innovation pédagogiques (Idip), sont aussi reconduits.

En plus du port du masque, du respect des gestes barrières, de l’installation de solution hydro-alcoolique aux points stratégiques et des sens de circulation, une autre consigne à respecter à la lettre à la rentrée sera l’aération des salles au moins dix minutes avant et après un cours, même par temps froid. « Cela va certainement nous conduire à élargir l’amplitude horaire pour assurer les enseignements, avec des créneaux supplémentaires en fin de journée et le samedi matin. Les salles "perdues" suite à la destruction du Platane seront compensées par les salles à l’Espace Saint-Georges et celles du bâtiment Galiléo. » Consigne a été donnée aux enseignants de remonter leurs demandes de réservations de salles une semaine plus tôt que les années précédentes et de veiller à éviter les surréservations.

La crise sanitaire aura-t-elle eu un impact sur les vocations à intégrer ou à poursuivre des études à l’université ? « C’est trop tôt pour le dire. Ce qu’on note pour le moment, c’est qu’il y a eu 3 500 inscriptions en quelques jours depuis l’ouverture de celles-ci, c’est très élevé. Mais à côté de cela, on note une baisse du nombre de candidats sur Parcoursup à l’échelle de la région Grand Est (- 3,7 %), ce qui est partiellement lié à la démographie. Des candidats moins nombreux, mais qui ont formulé davantage de vœux que l’an dernier. Et si le nombre de néo-bacheliers est en baisse, celui des réorientations en revanche est en hausse, notamment dû au très fort taux de réussite au bac 2020. »

E. C.

 

Une équipe et une enquête

Dès la rentrée, l'équipe de vice-présidents délégués et chargés de mission dont s'est entourée la vice-présidente Formation et parcours de réussite va pouvoir travailler aux résultats d’une enquête lancée très récemment auprès des enseignants et enseignants-chercheurs. « Il s’agit de dresser le bilan de l’expérience d’enseignement vécue en 2020-2021, d’apprécier l’état d’esprit des personnels enseignants à l’Unistra par rapport à la période passée et au futur proche et de préparer 2021-2022. »


 

« Annus horribilis »… Vraiment... Changer d'article  Le « mini » Tour Eucor de la r...