Université

Les écoles doctorales instruiront les autorisations d’inscription à l’HDR

La Commission de la recherche délègue aux dix écoles doctorales de l’Unistra l’instruction des demandes d’autorisation d’inscription à l’Habilitation à diriger des recherches (HDR). Le point sur cette nouvelle procédure avec Joëlle Hubé, responsable du Collège doctoral de l’Université de Strasbourg.

Sur quoi porte le changement de procédure, précisément ?

Depuis la fusion, c’est la Commission de la recherche en formation restreinte (CRR) qui instruit et évalue les demandes d’inscription à l’HDR. Il y en a environ 70 par an, toutes disciplines confondues. La Commission de la recherche du 14 avril dernier a décidé de déléguer cette mission aux écoles doctorales et à leurs experts, qui transmettront leurs propositions « favorable ou défavorable ». C’est la CRR qui donnera formellement ces avis.

Qu’est-ce qui motive ce changement de procédure ?

La motivation principale tient à la difficulté, pour la CRR, de trouver en son sein toutes les compétences disciplinaires nécessaires à une évaluation juste et pertinente des dossiers. D’autant que la procédure exige que chaque dossier soit évalué par deux experts. Or, la CRR ne compte que quinze membres !

Dans les écoles doctorales, qui sont disciplinaires, on est certain de trouver les bons experts. C’est une garantie de fiabilité pour le candidat. 80 % des demandes d’HDR aboutissent et les 20 % qui reçoivent un avis défavorable sont simplement invités à faire murir leur candidature et à repasser leur demande d’inscriptions à l’HDR un peu plus tard. Une bonne évaluation par les experts permet de prévenir une candidature qui n’est pas encore aboutie. La compétence de l’expertise apportera aussi des conseils avisés aux candidats pour qu’ils passent leur HDR en l’ayant parfaitement préparée.

Comment les écoles doctorales ont-elles accueilli cette délégation ?

Bien sûr, cette nouvelle procédure leur demandera un peu plus de travail. Chaque école aura entre cinq et quinze dossiers à étudier chaque année. Mais cette procédure est plus efficace pour l’université et pour les candidats, et elle permet aux écoles de repérer les candidatures de ceux qui seront leurs futurs encadrants de thèses… D’ailleurs, les directeurs des dix écoles doctorales réunis en Conseil du collège ont validé cette procédure à l’unanimité, en décembre 2020.

Propos recueillis par Caroline Laplane

 

Qu’est-ce que l’HDR ?

L’Habilitation à diriger des recherches est un diplôme national qui permet d’encadrer des doctorants et de suivre leur travail de thèse. 1 500 personnels de l’Unistra ont une HDR, la plupart sont enseignants-chercheurs, mais certains sont ingénieurs de recherche, par exemple. Faire de la recherche est évidemment nécessaire à l’obtention d’une HDR.

Les autres critères sont : maturité scientifique du candidat (production, rayonnement), aptitude à maîtriser une stratégie de recherche dans un domaine disciplinaire suffisamment large, degré d’autonomie (financements propres, par exemple), capacité à diriger des travaux (expérience d’encadrement).

« Calibrer Pégase à nos besoin... Changer d'article  Flexibilité, souplesse et moti...