Université

« Calibrer Pégase à nos besoins en scolarité »

Offre de formation, inscription administrative ou pédagogique des étudiants, suivi de leurs notes, diplomation… Indispensable outil de tous les services de scolarité, Pégase remplacera Apogée à l’horizon 2024. Avant de voler de ses propres ailes, le progiciel de gestion, fruit d’un développement inter-universités, entre en phase test à l’Unistra. Christophe de Casteljau, Directeur général des services adjoint (DGSA) d'appui aux missions, nous en dit plus.

Rappelez-nous ce qu’est Pégase ?

Il s’agit d’une solution informatique, un Système d’information (SI) dédié à la scolarité, qui a vocation à succéder à la combinaison Rof (Références offre de formation)/Apogée. Mis en service dans les années 1990, ce dernier était devenu vieillissant, tant d’un point de vue technique que des fonctionnalités. Certaines dimensions de la scolarité de l’étudiant, comme la mobilité internationale, se sont beaucoup développées ces dernières années, et le nouveau logiciel de scolarité se doit de tenir compte de ces évolutions.

L’objectif est de proposer une solution logicielle commune aux établissements et écoles, pour la gestion de la formation, de la scolarité et de la vie de l’étudiant, de son entrée à sa sortie de l’université. Le tout en cohérence avec les cadres nationaux.

Par qui et comment est-il construit ?

Il s’agit d’un projet innovant, réalisé en co-construction entre plusieurs établissements, sous la double égide de l’Agence de mutualisation des universités et des établissements (Amue) et l’association Cocktail (système d’information pour les établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche). Il s’inscrit dans le cadre plus global du projet PC Scol (qui couvre un champ plus large, puisqu’il comprend aussi les interfaces avec les autres outils).

L’Université de Strasbourg a rejoint l’aventure dès ses débuts, l’une des quatre équipes de développement de Pégase étant basée chez nous – les autres sont à Toulouse, Nantes et Grenoble. Ces équipes assurent la construction, le déploiement mais aussi la maintenance de la solution Pégase.

Quel est le calendrier de déploiement pour l’Unistra ? (voir aussi encadré)

Nous n’avons pas fait partie de la première vague de déploiement, qui a d’abord concerné des établissements de taille plus modeste, comme l’Ecole nationale du génie de l’eau et de l’environnement (Engees) à Strasbourg, ou encore l’Université de technologie de Belfort-Montbéliard.

Nous serons dans une seconde, en tant que l’un des plus importants établissements en nombre d’étudiants d’ailleurs.

Amue-Cocktail met à notre disposition la dernière version de Pégase, version qui évoluera et s’élargira d’ici à 2024. Ce produit est construit en mode agile, et se base sur les retours de ses utilisateurs pour la faire évoluer et prioriser les développements. Avec l’équipe projet que j’ai constitué au sein de notre établissement, qui va encore s’adjoindre de nombreuses compétences venant de diverses composantes, il va donc très concrètement s’agir de tester et d’éprouver sa correspondance avec nos besoins, et la compatibilité avec la trentaine d’outils « maison ». En fonction de nos retours, Pégase pourra être recalibré.

Sous ma direction, l’équipe projet rassemble des compétences autour de trois piliers : les métiers de la scolarité (Direction des études et de la scolarité, et composantes), du numérique (Direction du numérique), ainsi qu’un volet Accompagnement au changement, avec l’implication du pôle Pilotage et amélioration continue (PPAC).

Elle va s’élargir, notamment par la constitution de groupes de travail plus thématiques.

L’idée est que la solution soit 100 % opérationnelle à la rentrée 2024, pour accompagner le déploiement de notre nouvelle offre de formation. Et elle continuera à évoluer ensuite.

Propos recueillis par Elsa Collobert

 

Pégase : repères

2017 : lancement du projet sous l’égide de l’association Cocktail et l’Amue

2018 : début de la construction de la solution

2020 : début d’utilisation de Pégase dans certains établissements pilotes

2021 : seconde phase test (y compris à l’Université de Strasbourg)

Rentrée 2024 : entrée en fonctionnement de Pégase dans les scolarités de tous les établissements partenaires

Visite du chantier du Studium Changer d'article  Les écoles doctorales instruir...