Focus

Strasbourg bientôt premier campus sans tabac

S’en « griller une » à la sortie d’un cours, ce ne sera bientôt plus possible à l’Université de Strasbourg. Une première en France à l’échelle d’une université, où seule l’École des hautes études en santé, à Rennes, a déjà fait ce choix volontariste pour son campus. Une convention signée avec la Ligue contre le cancer, lundi 31 mai, Journée mondiale sans tabac, vient appuyer la démarche. Morceaux choisis des discours des parties prenantes, et retour sur les réactions mitigées des usagers du campus.

« Dénormaliser la consommation de tabac » : Aude Rochoux, médecin et directrice du Service de santé universitaire (SSU)

« En mettant en place des zones sans tabac, en particulier dans l’espace public, on cherche à faire évoluer les représentations des usagers en faveur de la non-consommation. Avec 75 000 décès par an, le tabagisme reste la première cause de mortalité évitable en France.

Ce sont d’abord les parvis des campus Esplanade et médecine qui vont devenir "espaces sans tabac", en novembre 2021, à l’occasion du Mois sans tabac. Puis tout le campus, à la fin de l’année 2022.*

Cette convention marque l’aboutissement d’un travail de longue haleine entamé depuis plusieurs années par l’université (voir chronologie en encadré) et porté pour le SSU par les docteurs Julie Nguyen-Soenen et Florence Chenevat-Fromont.

Notre enquête menée auprès des usagers du campus, au printemps 2020, nous a confortés dans la légitimité de notre démarche : 67 % des 3 300 répondants se sont déclarés favorables à un campus sans tabac, 20 % défavorables, avec une proportion chutant à 32 % d’opinions favorables parmi les fumeurs.

Nous en sommes conscients, la consommation de tabac ne va pas disparaître du jour au lendemain. Nous allons donc travailler avec le vice-président Patrimoine à l’implantation d’abris fumeurs sur le campus central, avec des cendriers. Notre démarche se veut globale et la dimension environnementale y est intégrée : nous souhaitons aussi réfléchir à des pistes de recyclage des mégots.

Enfin, nous proposons aux étudiants une prise en charge globale pour les aider à arrêter de fumer, avec des consultations médicales de tabacologie, de nutrition, un suivi psychologique et des ateliers de gestion de stress/sophrologie/méditation de pleine conscience. Pour les personnels, ces consultations seront proposées par la ligue ; cela fait partie des dispositions de la convention. »

« Nous mobiliser pour la santé de tous » : Michel Deneken, président de l’Université de Strasbourg

« Je me souviens d’un temps où étudiants et professeurs fumaient dans les amphis. En tant que fumeur repenti, je peux témoigner d’à quel point le monde a terriblement changé, et en bien.

Ce sera la première fois qu’une zone sans tabac sera instaurée à l’échelle de tout un campus universitaire. Je suis fier que ce soit à Strasbourg.

Avec cette action Campus sans tabac, nous nous mobilisons pour la santé de tous et de toutes, fumeurs mais aussi fumeurs "passifs".

Alors que la consommation régressait ces dernières années, le contexte de stress de ces derniers mois contribue à la faire repartir à la hausse. Beaucoup se joue au moment de la jeunesse, c’est aussi de notre responsabilité de nous engager sur ce terrain-là. L’image positive du tabac a disparu, mais ce combat n’est jamais gagné. Le tabac pollue et salit : on s’engage aussi là-dessus. »

Gilbert Schneider, président du comité du Bas-Rhin de la Ligue contre le cancer

« Notre compagnonnage avec l’université a maintenant plus de dix ans. Ensemble, nous nous engageons pour faciliter les parcours des étudiants malades à l’université, et pour la recherche en biologie et cancérologie.

Cette complicité se traduit aujourd’hui dans une nouvelle action, celle du Campus sans tabac.

Une pierre de plus à l’édifice de notre démarche "espaces sans tabac", initiée en 2014 dans le département : 398 communes sont aujourd’hui labélisées sans tabac, de même que tous les parcs de la Ville de Strasbourg, depuis 2018. Fin 2019, nous avons eu le plaisir d’être associés à la démarche portée par le SSU. »


Elsa Collobert

* La question de savoir si le campus sans tabac inclut les cigarettes électroniques est encore en cours de discussion.

 

Des réactions positives... et des interrogations

On peut dire que le sujet ne laisse pas les étudiants indifférents : près de 200 commentaires sur le groupe Facebook Etudiants de Strasbourg ont été postés dans les jours suivant la signature de la convention. Si certains approuvent l’initiative très positivement, pour d’autres il ne s’agit que de déplacer le phénomène (« les étudiants iront un peu plus loin »). Pour d’autres, en plus de créer des espaces non-fumeurs, il faudrait créer des espaces fumeurs. D’autres commentaires avancent le fait qu’il y a certainement d’autres priorités, comme la précarité étudiante ou la rénovation de certains bâtiments.

Campus sans tabac : les jalons d’un projet de longue haleine

Novembre 2016 : première participation de l’établissement à l’opération nationale Mois sans tabac

Octobre 2019 : obtention d’une enveloppe de 191 000 €, pour majorité destinée au projet Campus sans tabac, en réponse à un appel à projets de l’Agence régionale de santé (ARS) sur la diminution des conduites addictives des étudiants

7 mai 2020 : accueil favorable du projet Campus sans tabac au Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de l’établissement

Mai 2020 : enquête en ligne auprès des étudiants, élaborée par la Ligue contre le cancer et les étudiants en service sanitaire de la Faculté de pharmacie

Novembre 2020 : à l’occasion du Mois sans tabac, deux établissements "précurseurs", l’Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC) et la Faculté de pharmacie, font de leurs parvis des zones non-fumeurs

31 mai 2021 : signature de la convention avec la Ligue contre le cancer, actant la création d’un Campus sans tabac, à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac

Novembre 2021 : tous les parvis des campus Esplanade et médecine deviennent "espaces sans tabac" (à l’occasion du Mois sans tabac)

Fin 2022 : tout le campus devient espace sans tabac

Plongée dans l’inconnu pour le... Changer d'article  Souriez, vous savez vacciner !