Université

Noria : faciliter l’orientation des futurs étudiants

Les neuf actions du projet Noria (Nouvelle approche pour l’orientation post-bac en Alsace), porté par l’Université de Strasbourg, ont été présentées le 20 mai, en ligne, en présence des nombreux partenaires. Lauréat de l’appel à projet Dispositifs territoriaux pour l’orientation vers les études supérieures, en 2019, le projet a pour ambition de soutenir, encourager et faciliter l’orientation de tous les futurs étudiants aux côtés de l’académie de Strasbourg, l’Université de Haute-Alsace, la Haute école des arts du Rhin (Hear) et l’Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev). Ambitieux, il sera déployé sur une période de dix ans.

L’événement de présentation du projet Noria s’est tenu le 20 mai 2021, à l’Université de Strasbourg. Celui-ci a été mis en œuvre d’une manière hybride, avec des intervenants en présentiel et des invités en distanciel. Malgré le contexte sanitaire et après un report au mois d’avril, il semblait primordial à l'équipe porteuse du projet de pouvoir assurer cet événement. Dans ce contexte, le projet Noria a d’autant plus d’importance que les lycéens ont vécu une année difficile devant allier cours à distance et en présentiel. L’orientation est une notion complexe à appréhender pour les jeunes et sûrement d’autant plus avec la crise sanitaire.

Le projet est vaste et ambitieux. Son objectif est d’accompagner les parcours d’orientation et d’études réussis de tous, et notamment des publics les plus éloignés des études. Le moyen : neuf actions de proximité, d’expériences vécues et partagées, où se mêlent présentiel et numérique et où la collaboration des différents acteurs est centrale (voir encadré). Les actions intègrent également les nombreux dispositifs existant déjà sur cette thématique (Eole, Disrupt, Cordées de la réussite, etc.) dans un ensemble cohérent. « L’orientation d’un jeune ne peut plus être le résultat d’une décision extérieure sur laquelle il n’a pas prise, elle doit être choisie », a souligné Elisabeth Laporte, rectrice de l’académie de Strasbourg, lors de l'événement du 20 mai.

Des actions qui se mobilisent autour du continuum bac-3/bac+3

Un trop grand nombre d’étudiants ne visent pas les études supérieures ou ne mènent pas à terme leur parcours d’études dans l’enseignement supérieur, et cela, pour diverses raisons : absence de projet ; mauvaise connaissance des formations et de la culture universitaire ; autocensure. Le projet Noria a pour ambition de proposer une nouvelle démarche d’accès aux dispositifs d’information et d’orientation pour les publics éloignés des études afin d’en faciliter l’orientation. « Ce projet induit une meilleure transition entre le lycée et l’enseignement supérieur en optimisant la coopération, et favorise ainsi la réussite des lycéens et des étudiants. Cette ambition s’incarne de "manière magistrale" dans les neuf actions présentées qui se mobilisent autour du continuum bac-3/bac+3 », a indiqué Michel Deneken, président de l’Université de Strasbourg.

D’une durée de dix ans, le projet d’un budget total de 4,1 millions d’euros, est soutenu et financé par l’État dans le cadre de l’action Territoires d’innovation pédagogique du Programme d’investissements d’avenir (volet 3), opéré par la Caisse des dépôts.

  • Plus d’informations sur le projet Noria
  • Revoir la présentation sur YouTube

Les 9 actions du projet Noria

  • Lif’e-lab : le portail d’entrée web de Noria
  • SupA’TV : la web télé des formations du supérieur
  • B’us du Sup : des actions de proximité dans les tiers lieux
  • Immersions : l’expérience étudiante au quotidien à vivre
  • Act’in : des parcours virtuels pour une orientation active
  • Défis : des challenges élèves-étudiants pour une connaissance mutuelle
  • AAP : des Appels à projets pour la connaissance réciproque secondaire/supérieur
  • Obs’OR : l’Observatoire de l’orientation et de la réussite
  • Cipio : la Cellule d’ingénierie pour des projets innovants en orientation


 

Deux classes pleines de talent... Changer d'article  Appels à projets