Communauté

Quand le Crous se met au verre

Dans le cadre d’un projet pilote, le Crous de Strasbourg propose depuis peu à ses usagers d’emporter leur repas chaud dans des contenants en verre. Une nouvelle formule zéro déchet qui fait un carton !

Des boîtes en verre qui partent comme des petits pains ! Mises à disposition en fin d’année dernière, d’abord au restaurant universitaire (resto U') Esplanade, les 400 premiers contenants en verre se sont arrachés. Tant et si bien que l’opération a été étendue à trois autres restaurants (Gallia, Illkirch et bientôt Paul-Appell) et que 900 contenants ont déjà été vendus.

Même si elle est convaincue du bien-fondé de la démarche, Nina Durringer, directrice du resto U' Esplanade, où tout a commencé, n’en revient tout de même pas de son succès : « Nous avons de très nombreux retours positifs d’étudiants, qui se félicitent de la diminution des contenants jetables en plastique. Ils sont prêts à assumer le poids du contenant en verre trempé dans leur sac, en plus d’une gourde, qu’ils sont déjà nombreux à avoir adoptée. On est face à une génération prête à ce changement, et même qui milite pour. »

Comment ça marche ?

Concrètement, au premier passage en caisse, l’idée est d’acquérir le contenant en verre, réutilisable ensuite à chaque passage au self : « J’apporte mon contenant, que je dépose à côté de la caisse, et on me donne mon repas dans une nouvelle boîte en verre. De cette manière, le respect des règles d’hygiène est assuré ». Le contenant en verre, vendu à prix coûtant - 5,76 € - est de production française, de marque Luminarc : « C’était aussi important pour nous, car c’est une démarche qui se veut vertueuse de A à Z ».

D’abord imaginée pour le service de vente à emporter du resto U' Esplanade, le Cristal Shop, cette nouveauté « s’adapte finalement très bien à la généralisation de la vente à emporter dans nos restaurants, du fait des évolutions liées à la pandémie », souligne Nina Durringer. Sa généralisation résulte d’un travail d’équipe, avec le conseiller de prévention du Crous, Laurent Vallet, et bien sûr avec les équipes de cuisiniers et de plongeurs, pour qui cela représente une contrainte supplémentaire durant le service. Il a d’ailleurs fallu réfléchir « à adapter nos menus, certains n’étant pas adaptés comme ceux mêlant chaud et froid, hachis parmentier et salade verte, par exemple ».

Loin de constituer une action isolée, cette opération s’inscrit dans une démarche globale du Crous de Strasbourg, initiée en mars 2019 avec l’obtention pour le resto U' Esplanade du label « Mon resto responsable », qui concerne la restauration collective. « Nous échangeons avec nos partenaires du réseau Crous, pour élargir ce projet des contenants en verre à d’autres restaurants universitaires en France. Nous sommes les premiers à le faire et cela intéresse beaucoup nos collègues. »

Elsa Collobert

Liens vers les lettres électro... Changer d'article  Un guide parmi les trésors de ...