Communauté

Pour surmonter les appréhensions, une première Journée franco-allemande des personnels

L’Allemagne, « Shopping-Paradies » des Alsaciens ? Bien sûr, mais pas seulement… Pour aller plus loin que cette image, la Direction des relations internationales (DRI) organise, pour la première fois, une Journée franco-allemande des personnels, vendredi 22 janvier. Celle-ci s'inscrit dans le cadre de la traditionnelle Semaine franco-allemande (programme en encadré). Alors, « Sehen wir uns am 22. ? »


Franchir le Rhin pour effectuer ses courses constitue une habitude pour de nombreux Alsaciens. « Le plaisir provoqué par le dépaysement qui guette au détour des rayons de supermarché est finalement lié à l’expérience de l’altérité et il n’y a pas à en rougir », reconnaît Karine Prost, chargée de mission franco-allemande à la DRI. Tout comme l’est le plaisir de découvrir d’autres coutumes, d’autres habitudes de travail ou une autre langue. C’est au plaisir de cette découverte que sont conviés les personnels de l’Université de Strasbourg, toutes catégories confondues, lors de la première Journée franco-allemande des personnels, organisée par la DRI dans le cadre de la Semaine franco-allemande (lire encadré).

En ligne et interactive

Cette matinée en ligne et interactive sera source de nombreuses informations pratiques et de témoignages d’enseignants-chercheurs comme de personnels Biatss qui ont dépassé la frontière franco-allemande pour s’enrichir personnellement et professionnellement. Plusieurs collègues ont choisi d’habiter en Allemagne ou y ont travaillé, d’autres se sont remis à l’apprentissage de l’allemand ou ont effectué une mobilité Erasmus+ outre-Rhin. Des animations linguistiques et culturelles, préparées par des étudiants de la Faculté des langues, rythmeront la matinée.

Irini Tsamadou-Jacoberger, chargée de mission Relations internationales, et Joern Pütz, chargé de mission délégué Relations franco-allemandes, ont souhaité offrir cette journée aux personnels, parce que l’Allemagne est un partenaire privilégié de l’Unistra qui mérite vraiment que l’on surmonte préjugés ou appréhensions. « Afin de dépasser la logique des coopérations bilatérales, la DRI constitue actuellement un réseau stratégique Unistra-Allemagne », explique Irini Tsamadou-Jacoberger. « Les opportunités de financement pour travailler avec des partenaires allemands sont très nombreuses », complète Joern Pütz. Ces opportunités ne s’adressent d’ailleurs pas qu’aux enseignants-chercheurs : la chargée de mission Relations internationales souhaite développer la mobilité internationale des personnels Biatss. Une séquence d’informations et de témoignages y sera entièrement consacrée lors de l’événement. Alors à vos agendas : « Sehen wir uns am 22. ? »

La Semaine franco-allemande, c'est aussi...

La Semaine franco-allemande est fêtée tous les ans, autour du 22 janvier. Une date particulière dans l’histoire des relations franco-allemandes, marquant à la fois la signature du traité de l'Elysée par Charles de Gaulle et Konrad Adenauer (22 janvier 1963) et la signature du traité d'Aix-la-Chapelle par Emmanuel Macron et Angela Merkel (22 janvier 2019).

Traditionnellement, à l’Université de Strasbourg, l'équipe d'Eucor – Le Campus européen propose avec ses partenaires une semaine de manifestations s’adressant plus particulièrement aux étudiants.

Speakdating, conférence-métiers, visites, soirée jeux, ateliers culinaire et théâtre… Il y en a pour tous les goûts, für jede.n ist etwas dabei !

Photo : Le 22 janvier 2019, à Aix-la-Chapelle, Irini Tsamadou-Jacoberger, Joern Pütz et certains de ses étudiant étaient présents à la signature du traité franco-allemand.

Séverine Bär, aimantée par la ... Changer d'article  Anthropophagie : le goût de l’...