Université

Réunis : un nouvel outil pour améliorer le lien formation-emploi

L’action 2.5 du projet Dune-Eole* (Développement d’universités numériques expérimentales - Un eng@gement pour ouvrir l’éducation), portée par l’Université de Strasbourg, arrive à son terme. A la clé, un nouvel outil pour les étudiants et les entreprises pour favoriser l’insertion professionnelle.

A destination des étudiants, des lycéens et des entreprises, la plateforme Réunis (Relation entreprises-universités) a pour objectif de favoriser la mise en relation entre ces deux univers qui n’ont pas forcément le même vocabulaire.  « Les étudiants ont parfois du mal à se projeter sur le marché du travail et les entreprises, de leur côté, peinent parfois à identifier les formations en lien direct avec les métiers qu’elles proposent. L’outil Réunis est là pour établir ou rétablir le lien entre des formations et des métiers, et la recherche d’emploi », explique Camille Rousseau, responsable opérationnelle de l’action 2.5. Pour l’instant, cet outil intègre l’ensemble de l’offre de formation en alternance de l’université, soit plus d’une centaine de diplômes proposés par 19 composantes.

Établir un lien fort entre formation et métier

En se connectant à la plateforme, l’entreprise saisit son domaine professionnel et les métiers qui y sont associés. L’outil propose ensuite, à l’aide des critères renseignés, les formations qui correspondent à son besoin. L’entreprise peut alors directement déposer une offre en alternance, qui sera diffusée sur la plateforme du réseau Alumni.
De son côté, l’étudiant ou le lycéen prend comme point de départ sa formation pour identifier clairement les compétences qui y sont liées et les métiers qui y correspondent par secteur. Là aussi, un lien direct est proposé avec les offres en alternance présentes sur la plateforme Alumni ou celle de l’Association pour la promotion de l'emploi des cadres (Apec).

Améliorer la lisibilité de l’offre de formation

« Notre volonté a été de développer une synergie forte entre les services concernés et les outils existants. Espace avenir, la Direction des études et de la scolarité, le Service relations Alumni, le portail Entreprises ont été impliqués dès le départ dans ce projet. De plus, ce nouvel outil s’associe de manière cohérente avec d’autres projets bien ancrés dans le paysage, comme le Forum de l’alternance ou le Forum AlsaceTech & Université de Strasbourg. Des initiatives qui gardent comme point commun de développer la visibilité de l’université vers le monde socio-économique et d’améliorer la lisibilité de l’offre de formation, pour favoriser la réussite étudiante et l’insertion professionnelle », explique Nathalie Hillenweck, vice-présidente déléguée à l’insertion professionnelle et responsable de l’action 2.5.

Élargir les possibilités de la plateforme

« La présence de l’offre de formation en alternance sur cette plateforme est déjà une réussite. Notre volonté est d’élargir les possibilités de cette plateforme à l’ensemble de l’offre de formation. Il s’agit d’abord de faire connaître l’outil à la communauté universitaire et, parallèlement, d’étudier les possibilités de son extension. »

* Le projet bénéficie d’une aide de l’État gérée par l’Agence nationale de la recherche au titre du programme d’Investissements d’avenir (vague 2) portant la référence ANR-16-Dune-0001-Eole.

Frédéric Zinck

Eole : fin et suite

Débuté en 2017, le projet Dune-Eole se termine en janvier 2021. Le moment pour l’ensemble des partenaires * du projet de faire le bilan. « Autour de trois axes, les espaces d'apprentissage, les moteurs de la transformation et le compte numérique de formation, onze actions expérimentales (voir ci-dessous) ont été menées. Plusieurs outils numériques développés dans le cadre de ces actions (environnements virtuels, jeu sérieux, applications web, tableaux de bord, plateformes) sont d'ores et déjà disponibles, et d’autres sont en passe de l’être. Place maintenant à leur évaluation. Lesquels vont être pérennisés ? Lesquels vont pouvoir être mutualisés ? Lesquels vont pouvoir être disséminés à l’échelle des établissements partenaires ? Cette réflexion est menée actuellement avec l’ensemble des partenaires », explique Carole Lecourt, coordinatrice d'Eole.

* Université de Strasbourg, Université de Lorraine, Université de Reims Champagne-Ardenne, Université de Haute-Alsace, École nationale supérieure d'architecture de Nancy, École nationale supérieure d'architecture de Strasbourg, Université numérique ingénierie et technologie

L'accélération de la transformation pédagogique numérique en 3 axes et 11 actions

En gras sont indiquées les actions portées par l'Université de Strasbourg ainsi que leur responsable :

Axe 1 - Les espaces d'apprentissage : du physique au virtuel

  • 1.1 Faire évoluer les espaces physiques d’apprentissage
  • 1.2 Développer des environnements virtuels
    • Ever (David Gauckler)
    • Serious game en chimie (Christelle Imbert)
  • 1.3 Utiliser des TP virtuels dans le domaine du numérique
  • 1.4 Utiliser des TP virtuels dans l’usine du futur

Axe 2 - Les moteurs de la transformation

  • 2.1 Ouvrir le patrimoine numérique à l’échelle du Grand Est (Sophie Kennel)
  • 2.2 Faire des recommandations de ressources en lien avec l’analyse des traces d’usage
  • 2.3 Construire un portfolio et référentiels de compétences numériques
  • 2.4 Créer un référentiel de positionnement de formations modulaires
  • 2.5 Utiliser les données massives pour l’emploi Grand Est (Nathalie Hillenweck)

Axe 3 - Le compte numérique de formation

  • 3.1 Développer un compte numérique de formation à l’université (Christophe Sherrer)
  • 3.2 En appui sur un coffre-fort numérique externe pour tout apprenant

Nouvelle formule pour les Trav... Changer d'article  Le(s) nouveau(x) visage(s) de ...