Université

Le datacentre, « une chance pour l’Unistra »

Romaric David, responsable du pôle Campus connectés et datacentre à la Direction du numérique, nous explique tout l’enjeu énergétique derrière la conception et la construction minutieuses du datacentre*. L'extension de l'Institut de science et d'ingénierie supramoléculaires (Isis) pourra accueillir environ 5 000 serveurs. « Une opportunité unique pour l’université de passer à la vitesse supérieure pour l’hébergement des serveurs informatiques. »

« L’efficacité énergétique d’un local informatique est un vrai enjeu, compte tenu de la consommation électrique des serveurs qui est élevée. S'y ajoute la consommation électrique des climatisations et autres équipements annexes. Le datacentre sera deux à trois fois plus efficace que les petits locaux informatiques, aujourd'hui éparpillés sur les différents campus. » Les économies d’énergie seront immédiates.

Label européen

Un premier galop d’essai a déjà été mené par Romaric David, dans la salle des serveurs de l’École supérieure du professorat et de l'éducation (Espé), à la Meinau, en 2012. Premier galop couronné de succès, puisque le projet a été labellisé par l’Union européenne, comme respectant le Code de conduite pour les datacentres, depuis août 2018. L’Université de Strasbourg est ainsi le quatrième établissement public de France à recevoir un tel label.

Le futur datacentre s’inscrira dans une démarche similaire d’efficacité énergétique poussée à son plus haut niveau. Romaric David va plus loin en appliquant à son quotidien ce principe : accessibles à tous, ces gestes simples impliquent d’éteindre certains équipements en quittant son bureau, d’imprimer moins…

Clarisse Pham

* Dans le cadre de l'Opération campus.

Quel impact écologique des technologies numériques ?

Romaric David expliquera l’impact du numérique sur l’environnement et les « gestes qui sauvent » avec Joana Levy, chargée de mission Développement durable à la Direction du patrimoine immobilier, dans une conférence, mardi 9 octobre, à 18 h 30, à l’Institut de botanique.

« 3 en 1 pour l’ENT de demain ... Changer d'article  Le Service de la vie universit...