Ailleurs sur le Web

Cancer : l’utilisation des peptides pour une approche thérapeutique innovante

Série 10 ans de recherche épisode 7. Dans une étude publiée en 2015 dans Cell Reports, l’équipe de Dominique Bagnard (aujourd’hui associée à l’unité Inserm 1119/Université de Strasbourg) dévoilait une nouvelle approche thérapeutique aux résultats prometteurs pour traiter notamment les cancers du sein et du cerveau. Cinq ans plus tard, la technique est étendue à d’autres maladies.

L’équipe de Dominique Bagnard fait partie du Labex Medalis. Photo MR
L’équipe de Dominique Bagnard
fait partie du Labex Medalis. Photo MR

Le récepteur HER2 est connu pour son implication dans le cancer du sein. Situé dans la membrane cellulaire, il permet de faire le lien entre le milieu intérieur de la cellule et son environnement. Chez certaines patientes, les récepteurs HER2 se trouvent en plus grand nombre et contribuent à la progression de la maladie. Jusqu’à récemment, les stratégies thérapeutiques visaient à inhiber l’activité du récepteur sans pouvoir impacter la formation des métastases.

Campagne photo : Mon souvenir ... Changer d'article