Université

Le télétravail à portée de clic

La campagne de communication diffusée en novembre.
La campagne de communication diffusée en novembre.

Dans la continuité des démarches liées à la qualité de vie au travail, le télétravail sera possible à l’Université de Strasbourg à compter de janvier 2019. Validé par les instances concernées en novembre et décembre, L’Actu vous en dit plus sur son application.

Les dispositions de l’application du télétravail à l’Université de Strasbourg ont été validées, à l’unanimité, en Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), le 26 novembre 2018 puis en Comité technique d’établissement (CTE), le 10 décembre 2018.

Quelles modalités ?

Tous les personnels Biatss (personnels des bibliothèques, ingénieurs, administratifs, techniques, sociaux et de santé) sont concernés par la possibilité de « télé-travailler ». La durée maximale de télétravail retenue est de deux jours par semaine pour les personnels à temps plein. Le télétravail s’exercera au domicile de l’agent. L’université s’engage à lui fournir un ordinateur portable ou tout matériel adéquat.

Il s’agit de permettre aux personnels de bénéficier du télétravail dans le respect du cadre normatif en vigueur et de la continuité du service public.

Le dispositif est fondé sur un certain nombre de principes, notamment le volontariat des agents et le respect de l’équité entre personnels. Son caractère est aussi réversible : il sera toujours possible pour un agent impliqué dans le dispositif d’y mettre fin.

Quelles étapes ?

Première étape pour un agent intéressé par le télétravail : suivre l’une des sessions de formation organisées par la Direction des ressources humaines (DRH) (voir encadré). Cet accompagnement sur tous les aspects liés à ce nouveau mode d’organisation du travail facilite l’entrée dans la démarche de télétravail, mais ne donne pas automatiquement droit à bénéficier du dispositif.

L’agent définit ensuite avec son responsable les modalités individuelles de son exercice du télétravail (activités télétravaillables, jours et horaires), à travers un protocole d’accord, assimilable à un contrat moral. Étape essentielle puisque, rappelle-t-on à la DRH, « le télétravail génère un impact sur toute l’équipe ».

À quels documents me référer ?

La charte du télétravail à l’Unistra, le protocole individuel et le formulaire de demande ont été adoptés en CHSCT et en CTE. Ils seront disponibles prochainement sur l’ENT.

Le groupe de travail Télétravail1, émanation du groupe Qualité de vie au travail (QVT), poursuivra ses réunions, afin d’assurer le suivi et l’évolution de ce dispositif.

E. C.

1Composé de représentants des personnels, de composantes, d’unités de recherche et de services centraux, ainsi que de la DRH, de la Direction du numérique, du Service prévention, sécurité, environnement (SPSE), et du Service de santé au travail (SST).

Télétravail : (in)formez-vous !

Des sessions de formation, organisées par le Bureau des carrières de la DRH, s’adressent aux personnels intéressés par le dispositif.

Au programme : enjeux, bonnes postures, communication, management, périmètre du dispositif.

Objectif : que chacun bénéficie du même niveau d’information.

Formations pour les personnels (demi-journée) : 21, 28 (matin) et 29 janvier 2019 (matin et après-midi), 1er (matin) et 7 (matin et après-midi) février 2019.
Formations pour les encadrants (journée) : 22 et 31 janvier 2019, 14 février 2019.

Le projet Eole se déploie Changer d'article  Sondage : qui connaît LimeSurv...