Université

Quand les futurs enseignants animent le Festival du livre de Colmar

Sur le stand de l’Espé, quelques-uns des
515 petits visiteurs du salon ont activement
pris part à la recherche des « traces perdues
de l’histoire ».

Les étudiants de l’École supérieure du professorat et de l’éducation (Espé) se sont investis à différents niveaux au sein de l’organisation du 29e Festival du livre de Colmar, les 24 et 25 novembre. L’occasion de faire approcher les enfants de la littérature et de donner lieu à de jolis échanges.

La venue de l’auteur jeunesse Vincent Cuvellier sur le site de l’Espé a ouvert le premier chapitre de ce week-end. Cette rencontre a été une occasion unique pour les professeurs et futurs professeurs des écoles d’échanger sur la littérature jeunesse et sur les diverses approches de la littérature en classe. Le tout dans une ambiance très chaleureuse et décontractée.

L’Espé a pu s’appuyer sur les savoir-faire des enseignants formateurs et des enseignants stagiaires pour écrire une nouvelle page de cette aventure, placée cette année sous le thème « Raconter une histoire ». La polyvalence et les compétences de chacun ont été mises à profit pour la réalisation de ce projet, en lien avec ce partenaire culturel incontournable de la région.

Sur le stand de l’Espé, samedi et dimanche, quelques-uns des 515 petits visiteurs du salon sont devenus, l’espace d’un instant, les héros de cette histoire, en prenant part activement à la recherche des « traces perdues de l’histoire ».

Il est certain que les étudiants participants conserveront précieusement dans leurs mémoires les regards pleins d’espoirs de cette nouvelle génération de lecteurs.

Merci à Mathieu Alba et Adeline Chatelin pour leur contribution à cet article.

Sondage : qui connaît LimeSurv... Changer d'article  Nouvelle édition des "Temps fo...