Communauté

Coup de pouce et main verte

Chacun y va de son avis pour le positionnement des espèces.
Chacun y va de son avis pour le positionnement
des espèces.

Ils sont une quinzaine à avoir bravé le froid de cette fin de mois de novembre. Ils sont tous étudiants en chirurgie dentaire et accompagnent avec enthousiasme Sarah Charpy et Corinne Taddéi-Gross, doyen de la Faculté de chirurgie dentaire, pour entretenir les espaces verts attenant à la faculté.

Sarah Charpy est étudiante en chirurgie dentaire. Elle a auparavant suivi une formation d’aménagement paysager, avant de se reconvertir. C’est avec ce bagage que Corinne Taddéi-Gross lui propose de prendre en main l’aménagement paysager des espaces verts de la Faculté de chirurgie dentaire, en 2017, en parallèle de ses études. Un projet rondement mené que L’Actu avait suivi. Aujourd’hui, elle participe à l’entretien de ces espaces avec le doyen et une quinzaine d’étudiants qui ont répondu à l’appel.
« Certaines plantations n’ont pas tenu le coup. Il était également nécessaire d’entretenir les espaces et de faire de nouvelles plantations », explique Sarah. Plutôt que de passer par un prestataire externe, Corinne Taddéi-Gross a préféré compter sur la générosité des étudiants. « J’en ai simplement parlé et très rapidement, ils ont répondu à l’appel », se réjouit-elle. La matinée a été consacrée à l’achat de matériel et de plantes et l’après-midi à leur plantation.

Corinne Taddéi-Gross, doyen de la faculté (en bleu) a tenu à participer à l'opération.
Corinne Taddéi-Gross, doyen de la faculté
(en bleu) a tenu à participer à l'opération.

Des espaces verts gérés par les étudiants

Le positionnement des différentes espèces – rhododendron, azalée et compagnie – se fait de manière collégiale. Chacun y va de son avis : « Tu penses qu’elle sera bien là ? », « Si tu l’avances encore un peu, on aura un bel arc de cercle », commentent les étudiants. « Je mets du terreau ou du mulch* ? »
Pour les conseils techniques, c’est bien sûr vers Sarah que les étudiants se tournent. Toujours avec le sourire, elle accompagne de bon cœur ces apprentis jardiniers. Corinne Taddéi-Gross a elle aussi tenu à participer à ce projet d’espace vert géré par les étudiants. « Si c’est la faculté qui a trouvé les fonds nécessaires à ces aménagements, il faut que cela reste un projet d’espace vert étudiant. De les voir ainsi s’investir révèle un bel état d’esprit. Ils veulent déjà programmer un nouveau rendez-vous au printemps avec beaucoup d’idées », révèle-t-elle. Au final, ils portent tous un regard intéressé à ce projet collectif qui entre « d’une manière très naturelle dans la vie d’une faculté » ajoute-t-elle. Certainement de quoi donner des idées…

Frédéric Zinck

* Paillage organique composé de végétaux (copeaux de bois, tontes de gazon, paille, feuilles mortes)

Le prof d’italien qui dynamise... Changer d'article  92 personnels retraités à l'ho...