Focus

La magie des plantes, un monde à explorer

Digitale pourpre, pervenche de Madagascar, calendula, pavot somnifère, saule blanc… En plus d’être très poétiques, ces mots désignent des plantes à l’histoire millénaire. Celle-ci se découvre dans la micro-galerie de la Faculté des sciences de la vie, pensée comme un nouvel espace de réflexion et de rencontre.

Dans l’exposition « De la potion magique au médicament », vous croiserez quelques fleurs emblématiques, sous toutes les formes (en pots, dessinées, dans de l’alcool, séchées). Mais aussi, au détour d’un remède ou d’un flacon d’apothicaire, des sorcières et des druides…

Cette exposition est le fruit du travail de Shirin Khalili, chargée de médiation scientifique de la faculté, conjuguée à la volonté d’ « offrir à notre faculté un espace de rencontre et de dialogue », explique Jacky de Montigny, son doyen. Lieu tout désigné pour cela : le hall de l’Institut de botanique, dont les baies vitrées diffusent la lumière tout autant qu’elles invitent à gagner le Jardin botanique attenant. C’est dans cet espace de passage et d’attente – des étudiants, des enseignants-chercheurs, mais aussi des scolaires en visite au Jardin botanique, des parents après les ateliers périscolaires, du public venu pour une conférence…– qu’a pris place la micro-galerie. Un lieu d’exposition qui se déploie autour de tables et de chaises aux couleurs acidulées, pour ajouter à ce « partage de matière grise ».

Pointu mais grand public

Premiers à ouvrir le bal de la micro-galerie, en septembre : les herbiers réalisés par des étudiants volontaires de licence, consacrés aux plantes du campus. « Un travail avant tout scientifique, précise Shirin Khalili, mais très artistique aussi. »

L’ambition étant de placer sous la lentille de la micro-galerie « un sujet de sciences de la vie, pointu mais susceptible d’intéresser le grand public, tout en élargissant le champ des possibles à d’autres disciplines », complète Jacky de Montigny. Ainsi l’actuelle exposition a été introduite par la conférence d’un archéologue de l’alimentation venu de Montpellier. « L’idée est aussi de donner davantage au grand public l’habitude de pousser la porte des lieux d’enseignement et de recherche », le projet s’inscrivant dans le cadre du dispositif « Perspica-Cité »*.

« Créer du lien »

Au mur et dans les vitrines : des éléments issus de l’immense réservoir de la faculté, ses collections « inertes », avec l’herbier ou son fonds documentaire, mais aussi vivantes, avec le Jardin botanique. On peut aussi y admirer une aquarelle de Manon Edo, l’étudiante qui lors d’un stage a aidé à la conception de l'exposition et de l'espace de la micro-galerie, ou encore un certain nombre d’objets prêtés par une pharmacie ou par des collègues. « C’est aussi à cela que sert une exposition : créer du lien ! » s’enthousiasme Shirin Khalili. Une mallette pédagogique, élaborée avec la chargée de projets Camille Sick, ambitionne de rendre l’exposition itinérante.

E. C.

  • Exposition « De la potion magique au médicament, une histoire de plantes médicinales », jusqu’au 19 février 2019, entrée libre, aux horaires d’ouverture de la Faculté des sciences de la vie (7 h-19 h), 28 rue Goethe, Strasbourg

* « Programme enseignement et recherche scientifique pour impulser une communauté apprenante avec la cité », projet de médiation scientifique de la faculté porté par François Bernier et Shirin Khalili et financé par un Idex

Un jeu concours

Pour rendre l’exposition plus interactive et faire vivre la micro-galerie, Shirin et Camille ont eu l’idée de lancer un jeu concours. Le principe est simple : « Chaque mois, une question est posée dont la réponse se trouve dans l’exposition ». Pour trouver la réponse, mais aussi glisser son bulletin dans l’urne, il faut donc venir physiquement à la micro-galerie. Voici la première question, celle du mois de décembre : Quel est le pays d’origine et le nom scientifique de la plante surnommée kaka poul ?

Un tirage pour départager les bonnes réponses sera organisé sur place. A gagner ? Une plante, bien sûr !

J'ai testé pour vous... la réa... Changer d'article  Bruno Le Maire à la rencontre ...