Ailleurs sur le Web

Un échange au profit de la planète

Camila Stefanne Dias Costa travaille notamment avec Anne Boos sur la dépollution de l'eau.  Photos N. Busser
Camila Stefanne Dias Costa travaille notamment avec
Anne Boos sur la dépollution de l'eau.
Photos N. Busser

Unique lauréate en Alsace de l’appel à projets 2018 du programme Make Our Planet Great Again, Camila Stefanne Dias Costa est venue passer quatre mois en France au sein de l’équipe Reconnaissance et procédés de séparation moléculaire (REPSEM) de l’Institut pluridisciplinaire Hubert-Curien. Objectif : travailler sur le piégeage de métaux toxiques dans des effluents industriels, en utilisant les déchets d’algue brune.

« Il me fallait des équipements particuliers pour valider les résultats obtenus dans mon laboratoire », explique en anglais Camila Stefanne Dias Costa, doctorante au Laboratoire d’ingénierie et des procédés environnementaux de l’Université de Campinas (Brésil), qui finit sa thèse en février sous la direction de Melissa Gurgel Adeodato Vieira. Son projet ? Développer un procédé de bio-sorption, comprenez de filtrage naturel, pour le piégeage simultané de plusieurs métaux toxiques présents dans des effluents industriels et empêcher leur transfert vers l’environnement.

Dernière journée d'inscription... Changer d'article  Coopérations renforcées avec l...