Université composantes et services
Université composantes et services

Faculté de pharmacie : formations en alternance et nombreux débouchés

Jean-Pierre Gies, directeur de la Faculté de pharmacie depuis une année, nous présente sa composante.

Définissez en quelques mots votre composante.
Notre composante est l’une des 24 facultés de pharmacie françaises qui a pour mission de former les futurs docteurs en pharmacie, acteurs de santé publique, experts du médicament et des autres produits de santé. Nous accueillons environ 1 600 étudiants − la moitié en cursus pharmacie, moins d’un tiers en Première année commune aux études de santé (Paces) et le reste en master, Diplôme d’études spécialisées (DES) et licence professionnelle − 71 enseignants-chercheurs, 40 chercheurs (CNRS/Inserm) et 66 personnels techniques ou administratifs.
Nous assurons des enseignements alternant formations de base et spécialisée avec stages professionnels, en formation initiale et continue ainsi qu’en apprentissage. Nos diplômes − diplôme d’État en pharmacie, DES, master, licences professionnelles, diplômes universitaires − donnent un accès immédiat à de multiples métiers de professionnels de la santé, de la chimie, de la pharmacologie et des biotechnologies.

Quels sont ses principaux projets ?
Depuis la mise en place de la Paces, nous réorganisons notre formation de la deuxième à la sixième année d’études. À la rentrée 2014, nous inaugurons la cinquième année que nous venons de réformer. Cette refonte des enseignements nous permet d’être réactifs et d’appréhender les nouvelles missions des pharmaciens (conseil, information, éducation thérapeutique…) qui découlent de la loi HPST (Hôpital, patients, santé et territoire).
Un autre projet en cours est celui des passerelles d’excellence. La filière santé de l'Unistra propose ainsi une expérimentation ouvrant l’accès direct en deuxième année des études Paces pour des étudiants, brillants et motivés, engagés en deuxième année d’une licence de chimie ou sciences de la vie. Cela favorisera la mixité des profils. Sept universités, dont Strasbourg, sont autorisées à mettre en place des modalités expérimentales.

Quelles sont ses spécificités en matière de formation, de recherche, de relations internationales ?

La faculté monte un groupe de travail pour développer les partenariats interuniversitaires, européens et internationaux. Elle entretient des liens étroits avec les professionnels de la santé, publics, privés ou industriels, pour lesquels elle assure des formations de perfectionnement. À l’interface chimie/biologie/clinique, la formation est assurée par des enseignants-chercheurs et des enseignants hospitalo-universitaires. Elle est multidisciplinaire et est organisée en parcours, selon le projet professionnel de l’étudiant. La formation dispensée ne peut être exhaustive mais fournit à l’étudiant les connaissances qui lui permettront d’assurer son exercice professionnel, de s’adapter, d’imager de nouveaux métiers et d’inventer le futur.
Nous accueillons des étudiants Erasmus qui viennent essentiellement d’Espagne et d’Italie et quelques-uns partent aux États-Unis.
Installée sur le campus universitaire d’Illkirch, à proximité de l’École supérieure de biotechnologie de Strasbourg (ESBS), de l’Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC), d’Alsace Biovalley, de l'usine-école Ease et du Parc d’innovation technologique, la Faculté de pharmacie est acteur du Pôle de compétitivité d’innovation thérapeutique, pôle à vocation internationale.
Ses laboratoires de recherche, associés pour la plupart avec le CNRS, sont ouverts également sur l’espace international et participent à la dynamisation de l’enseignement dispensé aux étudiants.

Dites-nous en plus sur l’insertion professionnelle de vos étudiants.
Notre formation a l’avantage d’offrir de nombreuses possibilités de passerelles sortantes (masters, école de commerce, école d’ingénieurs...). Parmi les professions de santé, c’est indéniablement la pharmacie qui offre les débouchés les plus diversifiés, permettant aux diplômés d’exprimer leurs compétences dans de très nombreux secteurs : officine, biologie médicale, milieu hospitalier, industries, établissements de santé, enseignement supérieur et recherche.
Notre formation intègre de nombreux stages dans ces différents secteurs qui facilitent l’insertion professionnelle.
À moyen terme, une carte très importante est à jouer avec nos voisins allemands où les entreprises souffrent d’une pénurie de main d’œuvre et recrutent en se tournant vers l’apprentissage. Actuellement, nous proposons une licence professionnelle et deux parcours du master Sciences du médicament - Ingénierie pharmaceutique et Réglementation et droit pharmaceutique - en apprentissage. Dans la mesure où cela peut devenir la voie royale vers l’emploi, nous ouvrons à l’apprentissage à la rentrée 2014 deux autres parcours du master : Assurance qualité microbiologique des produits de santé et Analyse des médicaments.

Propos recueillis par Fanny Del

Université composantes et services

Parc central : les travaux de l'été

Les travaux d’aménagement du parc central sur le campus Esplanade se poursuivent actuellement rue Blaise-Pascal côté Institut Le Bel. Il se déplaceront ensuite, durant l’été, sur la rue René-Descartes devant l’Institut de biologie moléculaire et cellulaire (IBMC) et l’Institut de physiologie et de chimie biologique (IPCB). 

Des zones désormais accessibles, certaines encore neutralisées et d’autres qui le seront dans les semaines à venir : sur le campus Esplanade, le chantier d’aménagement du parc central se poursuit.
Devant le Patio, les usagers peuvent profiter d’une partie de la promenade – nommée l’équerre – libérée après avoir été pavée. « La pose des arceaux à vélos d’ici mi-juin rendra davantage d’espaces disponibles », ajoute Brahim Doughouas, ingénieur à la Direction du patrimoine immobilier (DPI) en charge de la conduite du projet. L’axe en stabilisé qui permet d’accéder à la Faculté de droit depuis la rue René-Descartes a lui aussi été libéré mais les zones de chantier de part et d’autre de celui-ci restent neutralisées. « Compte tenu des incivilités constatées quotidiennement, nous sommes obligés de laisser les clôtures pour préserver ces zones qui seront bientôt ensemencées », insiste l’ingénieur de la DPI. La pose des mâts lumineux va se poursuivre notamment devant la Faculté de chimie, où le cheminement va également être fait ; il sera accessible d’ici aux congés d’été. Devant l’Insa, la cour anglaise sera achevée d’ici fin juin. L’aménagement du parvis, qui consiste à tripler la largeur du trottoir, pourra ainsi être réalisé. 

Rue Blaise-Pascal : le réseau d’assainissement réhabilité 

Actuellement, l’entrée nord de l’université près de la Faculté de chimie ainsi que la seconde moitié de la rue Blaise-Pascal, côté Institut Le Bel (ILB), et le début de la rue Konrad-Roentgen font l’objet de travaux d’aménagement. L’entrée principale de l’ILB est maintenue mais les accès secondaires, qui donnent devant les amphithéâtres, seront, eux, condamnés. Le réseau d’assainissement de la rue Blaise-Pascal va aussi être réhabilité. « Nous allons restaurer les conduites actuelles en passant par les regards existants avec des machines qui permettent de chemiser sans creuser de tranchées », explique Brahim Doughouas.
La DPI a aussi choisi de s’occuper de la plus importante zone de travaux en termes de surface pendant les congés estivaux pour nuire le moins possible aux usagers. Ainsi, la partie qui lie la rue Blaise-Pascal à la place rouge et le début de la rue René-Descartes devant l’IBMC et l’IPCB seront aménagés. D’importants cheminements de contournement seront mis en place et les bornes d’accès au campus seront déplacées au début de la rue René-Descartes*.
Tous ces travaux sont dépendants de la vie du campus dans toute sa complexité (usages, besoins, spécificités d’accès, etc.), l’ordre et le phasage des travaux peuvent donc évoluer. 

Floriane Andrey 

*Nous reviendrons en détail sur le stationnement dans L’Actu du 4 juillet

Université composantes et services

L'université accueille le panorama de la cybercriminalité 2013

Les menaces présentes sur Internet évoluent très rapidement. Pour nous accompagner dans ces évolutions, le Club de sécurité de l'information français (Clusif) nous aide chaque année en présentant son panorama de la cybercriminalité. Cette conférence aura lieu mercredi 11 juin 2014 à partir de 10 h dans la salle des thèses du Nouveau Patio.

Le panorama de la cybercriminalité du Clusif s'est imposé depuis plusieurs années comme un événement incontournable dans le monde de la sécurité de l'information. Cette conférence dresse le bilan en matière de cybercriminalité mais également en matière d’événements sociétaux et accidentels en relation avec la sécurité de l'information. Des experts reconnus en la matière, adhérents du Clusif, mais aussi invités pour l'occasion au sein d'un comité de programme particulièrement pointu, ont sélectionné tous les faits de l'année écoulée et qui ont marqué l'actualité et qui auront des répercutions en 2014.
Les sujets abordés lors de la conférence du 11 juin, organisée par le Cert Osiris en collaboration avec le Clusir-Est, seront :

  • Les cybercriminels n’ont pas disparu / Cybercrime et crime organisé
  • Démystification / Nous aurions aimé vous parler de…
  • Le droit à l’épreuve de la cybercriminalité. Quel arsenal juridique pour la France et l’Europe ?

Pour plus d'informations, consultez le site du Clusir-Est ou celui du Clusif.

Université composantes et services

La Faculté de chirurgie dentaire rend hommage à son premier doyen

La Faculté de chirurgie dentaire de l’Université de Strasbourg a tenu à rendre hommage à Robert Frank, personnage emblématique de la faculté, mercredi 21 mai dernier à l’occasion de ses 90 ans. 

Le parcours du docteur Robert Frank, professeur des universités-praticien hospitalier, doyen de la Faculté de chirurgie dentaire et chef de service du Centre de soins, d’enseignement et de recherche dentaires (CSERD) de Strasbourg pendant 22 ans, a été marqué d’emblée par un engagement profond pour la recherche, l’enseignement et les soins et s’inscrit dans l’histoire de l’établissement.
Lorsque la Faculté de chirurgie dentaire a été créée en 1970, il en a été le premier doyen. « Lorsque je suis entrée à la faculté en 1979, je l’avais comme professeur. Il fait partie de la catégorie des maîtres, il imposait le respect ; c’était un homme autoritaire mais plein d’humanité », se souvient le professeur Corinne Taddéi, actuellement doyen de la faculté. Jusqu’en 1992, il a largement contribué au rayonnement international de la faculté tout particulièrement dans le domaine de la recherche donnant à cette structure hospitalo-universitaire tout son caractère et son aura. « C’est un personnage avec une singularité hors norme que je classe dans les extraterrestres, auquel nous sommes bien nombreux à être redevables », affirme le professeur William Bacon qui côtoie Robert Frank depuis près de 50 ans. 

Une référence scientifique 

Le professeur Robert Frank a également été le premier responsable de microscopie électronique de la Facultéde médecine de Strasbourg. Spécialisé dans le domaine de l’ultrastructure des tissus calcifiés par microscopie électronique à transmission et à balayage et dans l’analyse élémentaire et la diffraction électronique, disposant d’un microscope à haute résolution, il fut le premier à identifier les sites ioniques dans les cristaux d’apatites des tissus calcifiés. « Il a guidé mes premiers pas dans la recherche en me permettant de suivre ma thèse dans son laboratoire. Il m’a initié à l’histologie, la microscopie, etc. C’est mon maître, ma référence scientifique », confie le professeur Youssef Haikel. 
Professeur associé de l’Université d’Alabama aux Etats-Unis, sept fois Honoris Causa d’universités prestigieuses dans le monde, il est également l’auteur de plus de 500 publications en biologie, pathologies buccales et dentaires et en microscopie, mais aussi d’ouvrages d’intérêt général tels que L’édition de lettres inédites de Louis Pasteur et l’Histoire de la Faculté de chirurgie dentaire de Strasbourg aux éditions de la Nuée bleue. 

Prestigieux mais humble 

Son parcours a également été marqué par diverses distinctions, fonctions et activités telles que l’obtention de huit prix dans le domaine clinique et de la recherche, la présidence de la Fondation dentaire de France, la nomination en tant qu’expert de l’Organisation mondiale de la santé, etc. « C’est quelqu’un de prestigieux mais qui reste humble, simple », insiste Corinne Taddéi.
Depuis son départ à la retraite en 1992, il s’adonne à la peinture. Il s’est progressivement spécialisé dans le nanonart. Si le grand maître actuel de ce genre est américain, l’art de Robert Frank s’en distingue par son approche totalement manuelle sans logiciel d’ordinateur.
Aujourd’hui doyen honoraire et professeur émérite de la Faculté de chirurgie dentaire de Strasbourg, Robert Frank est toujours convié et présent à la faculté qu’il soutient et honore à diverses occasions. « Il est fier de ce qu’il a laissé  derrière lui mais c’est un homme d’avenir et il reste mon éminence grise », confie Corinne Taddéi. Le grand amphithéâtre porte d’ailleurs son nom.

Université composantes et services

IUT Robert-Schuman : 24 heures de compétition nationale des IUT Informatique

La huitième édition des 24 heures de l'informatique s'est déroulée les 16 et 17 mai 2014 sur le campus universitaire d’Illkirch, organisée pour la première fois par le département Informatique de l’IUT Robert-Schuman.

Chaque année au mois de mai, les étudiants en informatique des IUT de France se retrouvent dans le cadre d’un concours particulièrement propice à la créativité et à l’échange : durant 24 heures d’affilée, ils mettent en pratique leurs compétences et savoir-faire dans des épreuves de développement d'application, de développement web et de sécurité informatique.
Cette année, le département Informatique de l'IUT Robert-Schuman a organisé l'événement et accueilli, sur deux jours, 165 étudiants issus de 19 IUT de France, et déroulé pour l'occasion 900 mètres de câble électrique, servi 324 litres de café, 430 litres de boissons et 300 tartes flambées pendant que les concurrents tapaient des milliers de lignes de codes non stop pendant 24 heures.

Université composantes et services

Réunions institutionnelles : calendrier 2014

06/2014
<strong>Conseil d'administration - CA</strong> <br />14 h - Mardi &nbsp;24
<strong>Commission de la formation et de la vie universitaire - ex-Cévu</strong> <br />14 h - Mardi &nbsp;10
<strong>Commission de la recherche - ex-CS</strong> <br />14 h 30 - Mercredi &nbsp;25
<strong>Conférence des directeurs de composantes</strong> <br />14 h 30 - Mardi &nbsp;17

Université composantes et services

Liens vers les lettres électroniques utiles