Recherche et valorisation
Recherche et valorisation

Marie-Charlotte Morin ou la crise identitaire d’une cellule rectale



Marie-Charlotte Morin, finaliste alsacienne du concours « Ma thèse en 180 secondes » est doctorante à l’IGBMC au sein de l’unité de biologie du développement et cellules souches.  Elle a relevé le défi de présenter son travail de thèse en 180 secondes de manière claire, très vulgarisée et surtout avec beaucoup d’humour. Cela lui a valu le prix du public et le 1er prix du jury !

Comme Marie-Charlotte le souligne dans sa présentation, elle s’intéresse à une cellule du rectum d’un ver minuscule, C. elegans, « qui va avoir une crise identitaire de fou et devenir un neurone. L’ascension sociale rêvée pour une cellule ! ». C’est ce que l’on appelle une reprogrammation cellulaire, un changement d’identité d’une cellule différenciée, avec une fonction définie. « Chez C. elegans, ce phénomène est 100% naturel, 100% efficace et sûr ! » Pas de manipulations génétiques extérieures, pas de transformations forcées par ajout de cocktails moléculaires comme cela est le cas dans d’autres types d’études sur des lignées cellulaires in vitro.  50% des gènes de C.elegans sont conservés chez l’Homme. Le temps de génération est de trois jours, ils sont hermaphrodites et leur taille permet de les élever dans des boîtes de Petri. Cela en fait un modèle d’étude de rêve. 
C’est ce qui a interpellé et séduit Marie-Charlotte, qui a donc décidé de consacrer sa thèse à l’étude de cette cellule rectale devenue neurone, et à mieux comprendre ce changement d’identité. La finalité : saisir le plus finement possible les étapes clefs de cette reprogrammation cellulaire pour peut-être mieux comprendre ce que l’on peut faire pour régénérer des cellules humaines. « Au cours de ma thèse, j’ai identifié plusieurs gènes impliqués dans ce processus dont deux nouveaux », détaille la doctorante. Il faut que la cellule perde d’abord son identité initiale pour mieux se reprogrammer ensuite. Certains gènes identifiés empêchent la déprogrammation de la cellule rectale « tels un mauvais conseiller d’orientation qui cantonnerait votre futur aux métiers de vos parents et vous ferait oublier vos rêves de gloire », s’amuse Marie-Charlotte, et d’autres au contraire la promeuve, « à l’instar de certains professeurs mentors qui vous encouragent à faire une thèse quelques soient vos origines sociales ».

Régénérer des neurones, grâce à une cellule rectale de ver

En toutes circonstances, Marie-Charlotte sait vous expliquer son travail et vous le faire comprendre ! C’est presque une seconde nature chez elle et un défi qu’elle sait relever dans la vie de tous les jours. « Il faut savoir expliquer à son entourage et garder leur attention. J’étais très intéressée à participer à ce concours. Je trouve que c’est un bon exercice de communication et de vulgarisation. » N’ayant pas pu suivre la formation proposée aux doctorants pour préparer leurs présentations, Marie-Charlotte s’est fiée à son instinct et s’est inspirée de sa participation en 2013 à un « elevator pitch » dont le challenge était de convaincre en deux minutes un investisseur de financer son projet ! Cette expérience a été une véritable révélation pour Marie-Charlotte qui a décidé d’orienter son avenir professionnel, moins dans la recherche académique et plus vers la vulgarisation scientifique. Avec des talents de graphiste, une passion pour le stand up et une attirance pour la vidéo et le multimédia, elle explore de nouvelles pistes en s’amusant. Comme quoi la recherche peut mener à tout, pourvu que l’on en sorte !

 Anne-Isabelle Bischoff

Recherche et valorisation

Au cœur du poisson-zèbre

Les 24 et 25 avril 2014, Strasbourg accueille le Printemps de la cardiologie. Ce congrès présente les avancées de la recherche fondamentale et clinique dans ce domaine. Plusieurs chercheurs de l’Unistra y participent. Rencontre avec Julien Vermot, biologiste du développement à l’IGBMC1, qui interviendra à la table ronde intitulée « De l’embryologie aux pathologies cardiaques »  le 24 avril. 

Vous êtes directeur de l’équipe de recherche Étude des interactions mécaniques et génétiques lors de la morphogenèse du poisson zèbre. Pourriez-vous nous expliquer en quoi consistent vos recherches ?
Durant le développement embryonnaire de l’organisme, les cellules activent certains sets de gènes qui leur donnent une identité et une fonction. Simultanément, elles subissent des stimuli physiques de la part de leur environnement. Ces forces influent sur la destinée des cellules. Nous cherchons à comprendre comment les cellules endothéliales (couche interne des vaisseaux sanguins) sentent et interprètent ces stimuli, et quelles sont les conséquences sur leur développement.

Pourquoi utiliser le modèle du poisson-zèbre pour l’étude de l’embryogénèse ?
Le stimulus principal avec lequel les cellules endothéliales sont en contact est le flux sanguin, qui part du cœur. Il nous est nécessaire de mesurer ce flux in vivo, avec de l’imagerie très rapide à haute résolution. Chez la souris, les embryons se développent dans l’utérus de leur mère. Leur observation est une méthode très invasive. Le poisson-zèbre est en revanche un modèle excellent car il est pondu et se développe à l’extérieur. Il est ainsi possible de suivre en détail son développement du stade unicellulaire jusqu’à l’âge adulte.

Alors, que vous a-t-il permis de découvrir ?
Nous avons pu mettre en évidence plusieurs facteurs importants dans la détection et la réponse au flux sanguin. Par exemple, en observant des spécimens au battement cardiaque altéré, nous sommes parvenus à montrer in vivo à quel moment les cellules endothéliales utilisent un cil qui sent la vitesse et viscosité du sang. Détecter ces informations a un impact direct sur la réponse des cellules et leur devenir.
Notre gène favori à observer chez le poisson-zèbre est KLF2. Il est important pour le développement vasculaire et se retrouve chez un grand nombre d’espèces animales. Chez l’Homme, il est activé durant la progression de l’athérosclérose2.

Justement, dans quelle mesure vos observations permettent-elles de faire avancer la recherche sur l’Homme ?
Nous collaborons avec des cliniciens qui identifient des gènes mutés chez des patients malades. Ils nous demandent de caractériser leur fonction durant le développement du poisson-zèbre. Cela reste assez éloigné du patient, il s’agit d’accumuler des informations sur les fonctions des gènes. Nos observations peuvent nous amener à mieux comprendre certaines maladies cardio-vasculaires, par exemple.

Les cellules souches intéressent de plus en plus le milieu médical. Où se situent vos recherches par rapport à cela ?
Pour que les cellules-souches se développent comme on le veut, il faut savoir comment les cultiver. Le substrat sur lequel elles grandissent, les contraintes qui leurs sont appliquées et les flux biologiques qu’on leur impose sont très importants pour pouvoir les programmer proprement. Aujourd’hui, on parvient à corriger des problèmes cardiaques en utilisant des cellules-souches humaines comme modèles pour des traitements, mais il existe des cellules-souches que l’on n’arrive pas encore à cultiver, comme les cellules hématopoïétiques (à l’origine des globules et plaquettes sanguines). In vivo, elles sont générées dans une zone de l’aorte très sensible et déformée par les forces mécaniques et où le flux sanguin est très fort. Il est possible que nos recherches aident à comprendre comment elles se développent, et si elles ont besoin d’être orientées par des stimuli physiques.

Quelles directions vont prendre vos recherches dans l’avenir ?
Il s’agit d’abord de développer l’aspect multidisciplinaire des recherches, de façon à mêler les approches physiques et biologiques. Il est aussi nécessaire de développer les techniques de mesure in vivo basées sur l’imagerie. Biologiquement, nous tentons de trouver des mécanismes fondamentaux aussi actifs chez l’Homme, et d’interagir avec des médecins pour mieux comprendre des mécanismes pathologiques.

Marion Wesely
étudiante en master Communication scientifique

Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire
2 Maladie caractérisée par la formation de plaques lipidiques sur la paroi des artères, pouvant à terme entrainer la lésion et l’obstruction du vaisseau

Recherche et valorisation

Le bus Euraxess est passé à Strasbourg

Ce jeudi 10 avril, le bus Euraxess, stationné devant l’Institut de science et d'ingénierie supramoléculaires (Isis), a permis aux étudiants en master, jeunes chercheurs français ou étrangers, de découvrir les opportunités de carrières de recherche en Europe.

Recherche et valorisation

Campagne 2014 pour la prime d'encadrement doctoral et de recherche

La prime d’encadrement doctoral et de recherche (PEDR) est prévue par un projet de texte en cours de publication qui modifie le décret n°2009-851 du 8 juillet 2009 concernant la Prime d’excellence scientifique (PES).

Elle peut être demandée par les enseignants-chercheurs, professeurs des universités-praticiens hospitaliers et maîtres de conférences des universités-praticiens hospitaliers, et professeurs des universités de médecine générale et maîtres de conférences des universités de médecine générale. Elle peut être accordée au regard des publications et productions scientifiques, de l'encadrement doctoral et scientifique, de la diffusion des travaux et des responsabilités scientifiques.
L'ouverture de la campagne 2014, initialement prévue le 17 avril, aura lieu le lundi 28 avril 2014 à 10 h. L'application ELARA sur laquelle les candidats à la PEDR sont invités à déposer leur candidature sera accessible du 28 avril à 10 h au 19 mai à 16 h. Les barèmes et critères d’attribution, proposés par la commission de la recherche, puis approuvés par le conseil d’administration de l’Université de Strasbourg réuni le 25 mars 2014, sont publiés sur l’ENT. L’accès s’effectue à partir de la rubrique Vie de l'Université - Domaine de gestion des ressources - Direction des ressources humaines - Personnels enseignants.

Recherche et valorisation

Appel à candidatures pour les chaires Gutenberg 2014

Les collectivités alsaciennes vont financer une nouvelle fois le dispositif des chaires Gutenberg, lancé pour la première fois en 2007 à l'initiative du Cercle Gutenberg, pour faciliter l’accueil en Alsace de chercheurs de niveau international invités par un ou plusieurs établissements d’enseignement supérieur et de recherche. 
Tous les champs disciplinaires sont éligibles dans les deux départements alsaciens. Au titre de ce dispositif, le lauréat bénéficie à titre personnel d'un prix de 10 000 euros et son unité d'accueil d'une dotation de 50 000 euros.
Les dossiers de candidatures dûment complétés doivent être adressés au Cercle Gutenberg par les responsables des établissements ou des unités d’enseignement et de recherche concernées au plus tard le 15 avril 2014. 

Recherche et valorisation

GIS Mondes germaniques - Subvention pour manifestation scientifique 2014

Le Groupement d'intérêt scientifique (GIS) Mondes germaniques lance un appel d’offre « Subvention pour manifestation scientifique » pour 2014.

Cet appel d'offre concerne les colloques, journées d’études et autres rencontres scientifiques en lien avec les mondes germaniques et organisés par les enseignants-chercheurs, jeunes chercheurs et/ou doctorants d’au moins une équipe fédérée dans le GIS Mondes germaniques, éventuellement en coopération avec des partenaires d’un ou de plusieurs pays de langue allemande ou encore d’autres pays.
La manifestation bénéficiera d’un financement pouvant aller jusqu’à 1 000 euros. Les activités de recherche soutenues par le GIS Mondes germaniques doivent apporter une contribution innovante et significative à la recherche sur les mondes germaniques et répondre aux critères suivants :

  • l’interdisciplinarité : coopération effective de chercheurs issus de champs disciplinaires différents sur des objets communs ;
  • l’ouverture à des coopérations internationales, l’insertion dans des réseaux, prioritairement mais non exclusivement avec des chercheurs et des équipes issus des pays de langue allemande. Les coopérations avec les établissements du réseau Eucor sont encouragées.

Date limite de dépôt des demandes : mardi 29 avril 2014

Recherche et valorisation

Université ouverte des humanités - Appel à projets "printemps 2014"

L'Université numérique thématique consacrée aux champs disciplinaires des sciences humaines, des sciences sociales, des lettres, des langues et des arts se nomme l’Université ouverte des humanités (UOH). Pour favoriser une meilleure réussite des étudiants et contribuer au développement de l’université numérique française, l’UOH offre sur son portail librement accessible des contenus pédagogiques validés scientifiquement, pédagogiquement et techniquement : texte, audio, vidéo, multimédia, etc. Les ressources proposées sont des compléments et/ou des supports aux cours en présentiel qui permettent la diversification des modes de transmission des connaissances et offrent la possibilité à tous les établissements supérieurs de construire des stratégies d'enseignement s'ils le désirent.

Recherche et valorisation

Une école d'été sur la constitution économique de l'Union européenne

Souhaitant contribuer à l'attractivité internationale de l'Université de Strasbourg, la Fédération de recherche "L'Europe en mutation", l'école doctorale 101 et la Faculté de droit organisent une université d'été intitulée "La constitution économique de l'Union" du 1er au 5 septembre 2014.

Cette école d’été proposera d’explorer en profondeur et de tenter d’identifier le modèle économique de l’Union par le biais de la notion de constitution économique. Cette dernière plonge ses racines dans l’ordolibéralisme, courant de pensée né entre les deux guerres en Allemagne à l’Université de Fribourg et fut ensuite transposée au contexte de la Communauté économique européenne.
A cet effet, les enseignements auront d’abord pour objet de cerner la notion de constitution économique dans ses dimensions historique, économique et juridique, puis d’identifier si la constitution économique de l’Union privilégie un modèle économique et, le cas échéant, lequel. Seront ainsi abordés les principaux éléments de la constitution économique afin de mettre en évidence ce que les dispositifs et solutions juridiques retenus dans ces différents domaines nous disent du type de modèle économique mis en place.
Le public concerné sera constitué d’une vingtaine de doctorants motivés issus d’universités françaises et étrangères. Ceux-ci devront posséder une maîtrise suffisante des langues française et anglaise pour tirer profit des enseignements dispensés.